Clermont l'herault vs les Ducs

Parceque l'info n'attend pas, et que le sensationnel est prioritaire, je me permets de remplacer au "pied levé" la presse libre et son rédacteur 'embringué" dans un trafic de voitures d'occasion entre l'étang de l'Or et le lac Léman.Secoués par une petite crise interne, rien de tel qu'une "mise au vert" pour redonner aux Ducs leurs lettres de noblesse et effacer à tout jamais les questionnements et les interrogations.....

Probablement un brin étouffés par l'air vicié de l'agglomération et les embruns maritimes, les Ducs prenaient ce jeudi 10 avril, la direction des sommets héraultais pour défier sur ses terres, une équipe lodévoise au complet.Question effectif, les visiteurs comptaient, après plusieurs vérifications, quinze joueurs; pas plus, pas moins...J'ai même faillit enfiler le maillot, mais la raison est toujours la plus forte!

Christian positionné en 8 et Marco en flanker, c'était une troisième ligne inédite qui était proposée à nos hôtes au moment du coup d'envoi...Sans complexe, les Oranges (pour la circonstance), mettaient la main sur le ballon et investissaient le camp adverse.Moitié de terrain qu'ils occuperont tout le premier tiers temps.Fort d'une première ligne entreprenante et combative et d'une deuxième ligne 'on ne peut moins', c'est tout le pack qui travaillait sans relâche et détermination délivrant par l'intermédiaire de Tass d'exellents ballons pour nos lignes arrières bien décidées à s'aérer l'esprit et à se dégourdir les jambes.

Au niveau de la conquête, les blocs de saut fonctionnaient à merveille; Fabien et Christian gagnaient la bataille des airs.Marco, se trouvant très à l'aise dans son nouveau rôle nous gratifia de bons placages dont il a le secret (dans la soute d'un bateau) et s'en hardissait même à se glisser dans la ligne de trois quart.Tass, pouvait alors animer le jeu et varier nos tentatives offensives.L'infatigable Jérôme, proposait son soutien au près comme au large et touchait le ballon sur toutes les actions.Un vrai régal de voir "une équipe", cette solidarité de tous les instants, cette surmotivation!!!!

Malgrè les conseils d'économie, Titou en voulait plus!toujours plus!Et juste avant la pause, il déclencha une attaque au large mettant sur Orbite Xavier lancé dans l'intervalle qui transmettait à son tour le ballon pour l'ouverture du score.(je ne sais pas qui a marqué, vu que j'étais trop loin de l'action en train de peler quelques oranges!!L'auteur de l'essai voudra bien me pardonner....)Le repos bien mérité arrivait à point et Tass en profitait pour resserrer le collectif.

Piqués au vif, les locaux entamaient ce deuxième tiers temps tambour battant et profitaient de la fraîcheur de leurs remplaçants pour égaliser à la marque.Mais notre collectif restait indemne, en tous cas dans la tête, car les premières blessures faisaient leur apparition.Un coup d'eau, un peu de froid, une tranche d'orange et le combat pouvait reprendre...Le Vide paya de sa personne en voulant assurer le repli défensif et la relance qui s'en suivit.Mais rien, ce soir, ne l'aurait fait quitter ses partenaires.Les équipes se maîtrisant, les deux excellents arbitres ordonnèrent le deuxième repos.

La fatigue était perceptible sur le visage des quinze belligérents, mais la flamme qui illuminait leurs yeux en disaient long sur leur motivation.Tony, ayant tout donné, était sur le point de flancher, mais lui aussi et comme tous d'ailleurs, voulait aller jusqu'au bout, se surpasser, se sublimer...

Le dernier temps débutait sous une légère brise de printemps, mais les coeurs et les corps étaient chaud-bouillants.Didier redoublait de prouesses défensives, Marcassin impérial sous les ballons hauts faisaient jouer ses ailiers Eric et Lio toujours désireux de remonter le ballon et de bouter nos adversaires loin de la terre promise.

Mais sur la seule faute grossière et parceque la lucidité collective a ses limites, nous encaissâmes un essai, un peu contre le cours du jeu.Mais bon....Puisant je ne sais où, des ressources encore inexploitées, nous mettions un point d'honneur à ne rien lâcher jusqu'au coup de sifflet final.Coup de sifflet qui libéra l'ensemble des joueurs, épuisés, rincés, essorés mais tellement heureux d'avoir partager ces instants, d'avoir vécu quelque chose d'unique, quelque chose de fort, de très fort!!!

Oui, les Ducs sont bien là, ancrés à leurs valeurs, aux valeurs du rugby enfin retrouvées, à l'amitié et à la solidarité qui font de nous des joueurs heureux et accomplis!!!

Et oui je suis fièr d'être votre entraîneur, et d'être DUC!!!!!!!!!!!!!!!!!

 

Lolo

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (1)

1. jj 21/04/2015

tjrs aucun commentaire

Ajouter un commentaire
 

  genealogie-a-la-fete-des-associations-de-mauguio-34-illu-l.jpg      genealogie-a-la-fete-des-associations-de-mauguio-34-illu-l.jpg      genealogie-a-la-fete-des-associations-de-mauguio-34-illu-l.jpg       ecusson-180.png
bandeau  des sponsors en construction

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site