Ducs - Cissous

Rencontre Ducs/Cissous

S’il existe des rencontres qui ont marquées, qui marquent, et qui manqueront les esprits, les corps et les mémoires, il en est une qui est incontournable du calendrier régulier de nos saisons respectives, c’est cette confrontation planifiée le jeudi 31 mars de l’an de grâce 2016.

C’est pourtant sous une pluie fine, que l’arbitre libérait les belligérants, pressés d’en découdre et surtout impatients de se réchauffer…Les deux équipes, d’ordinaire créatrices de beau jeu, devaient redoubler d’adresse et de concentration pour faire évoluer et vivre le ballon du mieux possible. Pas de phase d’observation, on rentrait directement dans le vif du sujet !!Et c’est justement ce qui devait être fatal à Zaza, obligé de laisser un Olive orphelin de son binôme, lui confiant les clés de la troisième ligne côté fermé. Passons sur les détails de sa prestation et enchaînons sur les intentions des deux équipes…Du beau jeu, au près comme au large, des initiatives et surtout l’envie de bien faire. Jéjé, de retour des hauteurs alpines, et surchargé de globules rouges, faisaient briller ses partenaires concrétisant deux actions de grande envergure !!!(des gestes techniques à montrer sans modération dans toutes les écoles de l’ovalie).Un vrai régal pour le public connaisseur venu en nombre apprécier de tels débats.

Le second tiers temps verra la révolte montpelliéraine en action, surement galvanisée par leur coach à l’accent particulier, mais chargé d’une émotion très perceptible. Les bleus revenaient rapidement et trop facilement à la marque, prenant même l’avantage, annihilant de ce fait, l’avance prise avant le premier repos. Le nouvel effectif local mis en place, avait du mal à se trouver, et subissait plus que ce qu’il n’entreprenait. Pourtant, lentement mais sûrement, les « sang et or » remettaient la main sur le ballon, enchaînant les temps de jeu, et juste avant la deuxième pause, David » le pompier de service », profitant d’un bon ballon écarté, s’engouffrait dans la défense pour égaliser à la marque.

Le troisième tiers temps pouvait démarrer, après un repos bien mérité. Le vent tournait, les effectifs aussi. Du bord de la touche, les puristes se régalaient. Du beau jeu, de part et d’autre, les deux équipes se rendant coup pour coup, laissant apprécier leur talent, leurs envies et leurs esprits. Le sort de la partie devenait indécis, et les minutes s’écoulaient rapidement, trop rapidement. Mais, à nouveau, c’est notre « mamie cévenole » (petit clin d’œil à Xav.B), qui débloqua la situation, exploitant à merveille un petit côté amorcé par Tass. La passe lumineuse arrivant à destination dans les bras de notre raseteur casqué, fut accompagnée  sur la touche d’un frémissement d’admiration. Il s’empressa de longer la ligne et d’aplatir en terre promise.

Il fallait un gagnant…Et ce fut le spectacle haut en couleurs, riche en émotions, et grand en qualité. Quoi de plus merveilleux qu’une soirée de la sorte, où tout est réuni pour une réussite totale, pour un bonheur partagé, un bonheur simple mais tellement Ovale !!!! 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

  genealogie-a-la-fete-des-associations-de-mauguio-34-illu-l.jpg      genealogie-a-la-fete-des-associations-de-mauguio-34-illu-l.jpg      genealogie-a-la-fete-des-associations-de-mauguio-34-illu-l.jpg       ecusson-180.png
bandeau  des sponsors en construction

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×