Ducs vs Sommieres

 

Match Ducs Sommières : quand tu tiens le score, gardois le !

Soirée douce, tribunes pleines, pendules remises à l’heure dans les vestiaires des Ducs, bises à Petitdeux: tout était en place pour ce sommet des deux cotés du Vidourle…au moment où JJ-le-hacker donnait le coup d’envoi.

Pourtant l’entame était bel et bien gardoise car les visiteurs étaient jeunes, costauds et motivés, alors que les Ducs devaient récupérer de… l’échauffement…mais le début de partie allait être marqué par un accident hors norme : placage à la régulière du prez mais mauvaise chute du flanker adverse et match arrêté, changement de terrain, pompiers…luxation plus fracture de hanche ! Seule et maigre consolation, le malheureux aura pu être soigné du coté civilisé du Virdourle !

Les débats reprenaient avec des Ducs bien reconcentrés qui mettaient la main sur le ballon mais sans véritable succès puisqu’un essai de contre venait ponctuer une attaque Melgorienne bien commencée mais mal terminée par Xav le vieux en bout de ligne…

Il fallait reprendre les choses par le bon bout, et c’est ce qui allait être fait, malgré une adversité virulente et survoltée comme si gagner chez nous était une coupe du monde. Les Ducs s’organisaient, avec un paquet d’avant soudé et mieux groupé, avec des lignes arrières dont on doit noter les incontestables progrès et qui défendaient haut. La récompense allait venir sous la forme d’un essai des huit de devant qui remettait tout le monde à égalité.

La suite était dense voire « âpre » selon les mots deTass, mais les Ducs ne lâchaient pas : défense sans faille et attaques dangereuses, un premier coup ne passait pas loin sur une attaque classique initiée par Titou et Cancoillote, qui s’achevait avec Xav le vieux, puis Jérôme à quelques centimètres de la ligne. Les gardois baissaient de pied et allaient être devancés au score sur une nouvelle offensive : feinte de croisée, magnifique sautée de Titou et essai de Xav le vieux, bref du vrai rugby d’enthousiasme comme on en voit en général qu’à paris ou Perpignan…

Il fallait tenir, le coach Tass remettait alexandrin sur alexandrin (voir plus loin) pour motiver les troupes avec de la poésie épique, mais le blessures s’accumulaient : Xav le vieux, élongation, Lio le Cordorniou des Antilles cotes en vrac (d’un autre coté, il se prépare à Saint Marin pendant que d’autres en bavent dans la boue avec les paysans aveyronnais), Thierry le Lomu blanc, cotes concassées, ça commençait à faire beaucoup…d’autant que devant rien n’était facile, Lolo le vide, Christian, Jean Phi vaillants comme jamais commençaient à tirer la langue et les rentrants comme Zaza avaient pas mal donné ! Si les adversaires étaient en sommeil hier (ok j’arrête), ils allaient se réveiller avec une superbe combinaison remise inter et essai au milieu des poteaux…rien à dire. Il aurait fallu garder le score mais comme on dit parfois « Si dans le score tu ne mets pas ta foi, jamais tu ne le gardois ! » et malgré la possession assurée, c’est sur un coup dont personne ne vi dourle il partit que le 10 adverse se faisait une valise en solo pour basculer à trois essais à deux…Malgré un ultime effort plus rien ne devait être marqué, mais les coach restaient satisfaits du contenu et des attitudes. On pouvait boire des bières en se marrant, c’est quand même aussi pour ça qu’on aime le jeu et les Ducs !

Témoignage exceptionnel (notre envoyé spécial a pu receuillir le discours de Tass à la mi-temps en voici un extrait :

« Messieurs,

Si nous sommes sur le pré, nous ne sommes pas des Pâtres

Car vous avez vu que le combat était âpre

Il nous faut mettre les grillages, faire du déblayage, avoir du courage

Car si nous sommes orgueilleux et ambitieux,

Montrons aussi que, si nous sommes plus vieux,

Nous sommes plus sages,

Et comme il me manque une rime en âge,

Vive le télépéage ! »

Réactions :

Olivier : le discours du coach c’était beau comme du Victor Hugo ! ou comme de l’aligot !

Lio : « je me demande si j’aurais pas mieux fait de rester sur la plage, quitte à se faire une côte j’aime autant que ce soit aux caraïbes »

Xav le jeune : « j’ai des défauts mais plus la varice « 

Coach Lolo : « Nonobstant les départs groupés pénétrants debout au soutien qu’on veut mettre en place, c’était pas mal, on va travailler ça jeudi » « en plus j’apprends à parler à Tass »

Domi : « Après un essai catalan, on peut aller boire un coup, pas la peine de voir la fin »

Titou aux coaches : « Et là, elle était pas annoncée ma sautée ???!!! »

 

Fred : « cette pègue, ça marche, j’ai pas donné un ballon ! »

 

Les étoiles :

Titou : les grands 10 sont toujours critiqués mais ils savent répondre par des actions de classe ; le tenor de Mauléon a répondu.

Lolo le vide : il se fait systématiquement soigner sur la touche par qui veut jouer au kiné mais il assure dans le cœur du combat avec abnegation et puissance.

Marcasse : un sauvetage courageux et spectaculaire sur un ballon dangereux, il est toujours là le Marasse !

Christian : au centre du débat, il est là, il donne de lui-même parfois même il roumaigue comme Jean Luc.

Fred : « Il garde les ballons certes, mais il plaque plus que tous pour pas en prendre comme aux boules, malgré huit fractures d’épaules, trois du nez, et cinq entorses depuis deux mois, chapeau ! »

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (1)

1. jj 09/03/2015

du beau du grand du xav quoi ...

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

  genealogie-a-la-fete-des-associations-de-mauguio-34-illu-l.jpg      genealogie-a-la-fete-des-associations-de-mauguio-34-illu-l.jpg      genealogie-a-la-fete-des-associations-de-mauguio-34-illu-l.jpg       ecusson-180.png
bandeau  des sponsors en construction

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×