Jacou le croqué !

A suivre  les réactions et les étoiles mais voici déjà le compte rendu du Match, nos envoyés spéciaux reviendront plus tard sur le débrief....commentaires et réactions à faire sans modération. 
Avec une pensée toute particulière pour notre Eric Orteg.
 
A noter que la presse n'oublie pas les C

Jacou le croqué !*

Échauffements, allers retour dans la profondeur, les préliminaires avaient rendu le gazon bien humide lorsque les Ducs y pénétraient par cette soirée hivernale tout au fond du stade de Jacou.(ben quoi ???)  En face une équipe à l’effectif léger en nombre mais dont l’excellent esprit se mariait à une condition physique et un enthousiasme qui en faisaient un adversaire coriace.   Les Ducs se présentaient dans une composition qui faisait la part belle aux recrues, et aussi à quelques anciens, pour compenser des absences notables : entre autres  Titi, JL Roumaigue, Marcasse  sans compter le Codorniou des Antilles reparti au soleil…

Le match débutait dans un bel esprit, chaque équipe voulant jouer, malgré ballon et terrain glissants. La possession, à l’entame, était plutôt coté Jacousi (assez frais), mais la défense faisait bonne garde avec un Jérôme au moral en hausse (ça fait plaisir), un cagette et un zaza à la découpe. Trois C avaient été demandés au Ducs : combat, courage, cœur ! (certains suggéraient canapé, canette, cacahouètes, voire couilles, cul, con), et rapidement on vit du courage dans le bourbier. Certes les doigts étaient humides mais le concours de teeshirts mouillés n’avait rien d’une partie de plaisir, car dans chaque camp la volonté d’aller de l’avant se heurtait aux conditions météo. JM le bonze, Olivier en pyjama (authentique : il avait confondu avec le sous short !), Jérôme le Golgoth, Bruneau très solide pour son retour mettaient du cœur à l’ouvrage, mais c’est d’un Zaza de lumière qu’allait jaillir le meilleur : un ballon attrapé (le premier depuis cinq mois, le sixième dans sa carrière), un intervalle magnifiquement pris et le TGV des arènes était parti…mais surprise il était repris avant la ligne. Il fallait alors plusieurs temps de jeu d’une grosse séquence pour finalement aller derrière la ligne en un essai que dans la lumière sombre et la boue, on accordera à l’ensemble du collectif !

Dès lors, les Ducs s’attachaient à jouer sans faute concentration, ballons gardés au ras, départs multiples  du golgoth et tentatives souvent inspirées de Vincent à l’ouverture pour produire du jeu classique malgré les difficultés. Les Ducs mettaient progressivement la main sur le match, malgré la dangerosité des contres adverses (dont l’un manquait d’un fil de maillot d’aller au bout). Pourtant il était difficile de concrétiser, l’adversaire vaillant, ne lâchant rien et les rares espaces compliqués à prendre sans faire de fautes. Le dernier tiers temps voyait une vraie domination territoriale des Ducs, en nombre suffisant pour pouvoir tourner, mais la pression exercée ne suffisait pas, Xav le jeune et Jérôme s’offraient un beau départ sur le fermé,  multipliait les sollicitations au large mais rien n’allait plus être marqué… Jacouille la fripouille cependant ne méritait pas de prendre un gros écart car ses joueurs avaient eux aussi donné beaucoup. Les coaches pouvaient féliciter l’esprit des Ducs : «  vous pouvez vous regarder dans la glace… » vu la taille du vestiaire et la tronche des joueurs ce n’était peut être pas la plus judicieuse des consignes mais on pouvait ouvrir le bar dans la meilleure des ambiances. Fiers d’être DuCCCs.

xav

* référence tv pour les plus anciens

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

  genealogie-a-la-fete-des-associations-de-mauguio-34-illu-l.jpg      genealogie-a-la-fete-des-associations-de-mauguio-34-illu-l.jpg      genealogie-a-la-fete-des-associations-de-mauguio-34-illu-l.jpg       ecusson-180.png
bandeau  des sponsors en construction

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site