La tournée d’hiver des Ducs : bilan positif.

La tournée d’hiver des Ducs : bilan positif.

Saison 1 ; Bienvenue à Lodève…

Les DUCS ont joué deux fois en huit jours : un rythme de tournée, et c’était bien ce dont il s’agissait puisque les deux matchs se sont joués à l’extérieur  (Lodève : deux jours de train plus trois heures à dos d’âne et Lunel : trois heures à vélo), tous les deux dans des conditions de terrain lourd digne des tournées hivernales.

A  Lodève les débats s’ouvrent dans un stade à l’ancienne, vielle tribune en béton, terrain gras mais vert et public clairsemé qui poursuit les enfants dans les travées…il ne manquait que les merguez à la buvette…En face une équipe au maillot rayé – à l’ancienne on vous dit !- et plutôt vaillante qui entamait la rencontre sur un bon rythme avec un peu de naïveté en défense mais pas mal de jus dans l’ensemble. Dans ces cas là, à l’extérieur et peu nombreux, il y a un patrimoine génétique « Ducs » qui remet le groupe en ordre…enfin à l’exception des quelques uns qui avaient suivi le jour même une préparation diététique, boissons comprises un peu décalée….

Les lignes arrière des ducs enchainent sur deux ballons portés des avants et Tass, puis Xav le jeunes  concrétisent l’avantage visuel au score. Les locaux essayent d’enchainer en vague au ras mais Lolo le vide, Christian, Toni bloquent l’affaire et témoignent de l’expérience internationale du groupe –dont on rappelle qu’il a derrière lui plusieurs tournées  (dont deux de pastis et trois de bière). Il faut un essai en contre pour relancer les joueurs du cru, et l’ambiance dont un peu congelée de la veille tribune…mais des ducs à l’extérieur c’est comme un carambar au frigo : vas y te casser les dents !!  On assiste un instant, à un geste extraordinaire d’Olivier épaule de serpent,  fritz Patrick aveyronnais dont seuls quelques privilégiés sont les témoins à risque (risque de crise de rire) : avancée, cassage de gueule dans la boue, relevage re-avancée, re-cassage de gueule tout ça trois fois dans une sorte pyjama et en surveillant du coin de l’œil que les caméras de canal n’aient rien vu…historique) et le jeu reprend ses droits. Les locaux restent actifs et répètent les phases au près, mais le coach a prévenu ses troupes et sorti les gourmets : les barbelés sont là, les contres aussi, ainsi une action à laquelle tout le monde participe derrière s’achève sur un impec service d’Eric Ortega au Lomu blanc Thierry qui fait vivre sa légende…plus bel essai du match qui en verra encore deux autres, sur des relances bien menées qui concrétisent la présence des Ducs dans tous les secteurs. « quand on y met les ingrédients : vaillance, intelligence et bière fraiche (pas sûr d’avoir bien compris le dernier point…) le rugby c’est simple » dira le coach, (qui soit dit en passant se casse au ski avec sa femme, ses gosses et une caisse noire digne de Cahuzac et Tapie réunis au milieu de la tournée, bravo vive la France !) fiers de ses joueurs, qui conquièrent ainsi le droit de terminer la soirée avec des adversaires conviviaux dans un resto gastronomique…

Suite dans la saison deux : « les tranchées de Lunel » avec bien sûr les étoiles de la tournée…

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

  genealogie-a-la-fete-des-associations-de-mauguio-34-illu-l.jpg      genealogie-a-la-fete-des-associations-de-mauguio-34-illu-l.jpg      genealogie-a-la-fete-des-associations-de-mauguio-34-illu-l.jpg       ecusson-180.png
bandeau  des sponsors en construction

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site