LUNEL-LES DUCS

LUNEL-LES DUCS

 La dernière rencontre du mois de janvier se déroulait en terre « pescalune », ce vendredi 31.C’est sur la plaine de jeux qu’avaient rendez-vous les vingt-trois melgoriens pour en découdre avec leurs rivaux (de style).

 Comme à l’habitude, dès l’entame et jusqu’au coup de sifflet final, les locaux proposèrent du jeu groupé et pénétrant, essayant de jouer au cœur et au ras de notre pack .Nous répondions  de fort belle manière, puisque toute tentative de percée était annihilée par une défense bien en place et sereine.

Le peu de ballons offensifs à négocier ne nous permettaient pas de pendre le match à notre compte. Les grandes envolées qui furent jadis l’image de marque melgorienne, ne virent pas le jour. L’étroitesse du terrain y étant pour quelque chose et la ligne défensive adverse pour beaucoup. Notamment de par sa position….Mais la polémique arbitrale n’a pas lieu d’être, puisque les volontaires n’étaient pas nombreux à vouloir orchestrer les débats. Nous arrivions, non sans peine, à la fin du premier tiers temps, lorsque, sur un renversement d’attaque judicieusement joué, un lunélois, plus fin que les autres ouvrait la marque.

 Après quelques consignes et conseils du « Cap’tain Seb », le jeu reprenait de plus belle, aussi intense qu’à l’entame et aussi haché qu’un steak « Charral ».Fred fit les frais de l’âpreté du combat et dut nous quitter sur blessure à l’épaule. Du coup, Marco fit son entrée et put apporter sa science et son expérience à des lignes arrières à cours de solutions. Le jeu, quant à lui, se résumait à du combat devant, où tout ballon au sol devenait ingérable, où tout ruck  était sujet à polémique. Dans ce contexte là, les esprits commençaient à s’échauffer. Même « Titi », d’un naturel calme et posé, semblait « agacé ».D’ailleurs, c’est lui-même qui allait calmer tout le monde, en récupérant un ballon sur un touche, rafûtant tout ce qui se présentait, étalant son (presque) double mètre pour aplatir l’essai égalisateur. Le repos qui allait s’en suivre était le bienvenu….

 La brume lunéloise  faisait son apparition et le troisième tiers temps pouvait débuter. Troisième tiers temps, d’ailleurs, que nous allions dominer mais malheureusement de façon stérile. Le climat, sur la pelouse, ne changeait pas beaucoup, quelques « bourre-pifs » auraient même été échangés et notre « prèz » aurait participé. Malgré le rang qui est le sien, il n’en demeure pas moins un homme, un rugbyman ! (C’est beau ça, je le mets de côté). Toujours intraitables en défense, nous arrivions à négocier de bons ballons dans le petit périmètre et devenions même dangereux. Mais à l’image de l’équipe nationale écossaise, nous produisions du jeu mais n’arrivions pas à concrétiser nos actions. C’est donc sur ce score de parité que la fin de la rencontre était sifflée, renvoyant les deux équipes pour une douche bien méritée.

 Ce fut un match engagé, joué au courage et à la solidarité. Techniquement compliquée, cette rencontre devrait s’appeler « Le combat de devant ».Mais à ce jeu là, les Ducs ne sont pas les derniers et ont pu dignement fêter cette performance avant de repartir vers d’autres aventures…

 LOLO

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

  genealogie-a-la-fete-des-associations-de-mauguio-34-illu-l.jpg      genealogie-a-la-fete-des-associations-de-mauguio-34-illu-l.jpg      genealogie-a-la-fete-des-associations-de-mauguio-34-illu-l.jpg       ecusson-180.png
bandeau  des sponsors en construction

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site