Une fin de match à trois francs Cissous…

 

Le froid n’avais pas dissuadé les joueurs en ce mardi, jour inhabituel pour un match de gala à Du Manoir- Altrad (je ne sais plus lequel des deux à joué en équipe de France et fait polytechnique). Il ne fallait pas manquer le début : une entame de match vitesse grand v, opposait deux packs vaillants et deux lignes arrières qui se neutralisaient dans un bel élan. Peu de fautes de chaque coté, des actions vives, avec une domination des DUCS, qui avaient du mal à se mettre en position de marquer mais qui affirmaient leur ambition face à une adversité dense, pas toujours pleinement conviviale dans les regroupements. A se mettre sous la dent, durant ce premier tiers, quelques bons enchainements et du combat. Entre autres : deux séries de passes mettaient Thierry le Lomu blanc en position d’avancer sans pouvoir mettre le coup de rein décisif, puis une accélération du TGV de la cocarde qui n’allait pas au bout, quelques départ de la troisième ligne avec un Jean Luc en impact player qui avançait sur chaque ballon dont un magnifiquement relayé par Olivier le Fritzpatrick aveyronnais, Titi toujours incisif et aux aguets…en face la charnière était parfois  un peu gourmande et butait sur une belle défense.

Les Ducs perdaient leur capitaine sur un choc mais le groupe maintenait un niveau de jeu plaisant, dans un registre plutôt élevé par rapport aux prestations précédentes et opposait sa cohésion au talent des locaux…Une nouvelle fois, c’est de Cédric que venait le déblocage : si sa condition est moins bonne qu’il y a quelques années, son coup d’œil est imparable et ses stat en matière d’interception étincelantes…Un essai à zéro, puis deux sur un nouvel holdup  de la troisième ligne dont l’auteur à échappé à la camera  (Jean Luc ?). En tout cas la troisième ligne brillait, dans un contexte dense. Les lignes arrières étaient en grande partie condamnées à défendre mais la forteresse tenait. Un essai de contre rafraichissait l’enthousiasme des nôtres mais sans véritable conséquence même si on sentait que le placement sur les seconds ballons commençait à être moins efficace…

On cru que l’affaire était pliée lorsque les Ducs parvinrent à marquer par deux fois dont un essai sur une belle combinaison (« dans l’esprit » comme le dit Christian à la presse après le match), mais l’arbitre, le Venézuelien Ortega, peut être sensible aux arguments financiers des Cissous (on a rien dit, c’est une rumeur), refusait la marque. On perdait Jean Luc, on retrouvait Roumaigaire…Etait ce la déception ? La fatigue ? le défaut de concentration ? La sortie des anciens Domi et Xav –laissant les jeunes dans un désarroi psychique- ? On ne sait pas, toujours est-il que la fin du match voyait les Ducs brillants et courageux, craquer par deux fois, plutôt sur des contres que sur une vraie mise hors de position. Il est vrai, quand même, que physiquement les visiteurs avaient du mal et que la fin du match était la bienvenue…La cuisine des Cissous s’annonçait bonne, le fromage attendait sur le parking. Après tout, quand on joue la bas, il faut avoir le gardien dans la poche…s’il avait éteint quelques minutes plus tôt… A voir avec les syndicats…

 

Les étoiles :

Jean Luc : puissant, actif, il renvoyé les blanc dans le cirage, surtout en sortie de mélée…Point noir : à légèrement discuté –mais toujours avec délicatesse l’arbitrage.

Olivier : un seul geste, mais quel geste ! un relais en pivot d’une élégance…Un mélange de Nouriev et de Depardieu, un mix entre Tyson et Mozart, entre Spanghero et Proust…a revoir à la loupe sur dailymotion

Jérome : lui aussi sera cité pour contestation : le gendre parfait se rebelle ! avant ça il a percuté, plaqué, fait sentir partout sa présence…Contrairement à son maitre Zaza, il a même attrapé les ballons !

A suivre…interviews er autres notes….

Suite de l’actualité…étoiles suite et réactions :

Bruno : notre Bruno Dédé national, sanguinolent mais offensif, toujours prêt à partir au près (sur le pré), il a fait du bien au collectif et il n’a pas reculé d’un pouce au final : il a eu raison de ses adversaires directs… d’ailleurs Bruno a toujours raison !

Cédric : son habituelle petite interception…une tentative de retour désespérée mais spectaculaire sur le premier essai, Titi commence à s’habituer au jeu des Ducs : une vedette qui assume le poids de son transfert (et de quelques bières) doit avoir du temps pour s’adapter…il a même cru un instant que ça ressemblait à du rugby ! 

Les réactions :

Bruno : du sang sur mon maillot ? même pas mal…le rouge des ducs c’est la couleur du cœur ! (NB : quelle classe !)

Jean-Luc : Diantre que j’eusse souhaité que ce paltoquet d’homme en noir ne s’aventura pas dans l’antichambre de notre lieu collectif, PARCE QUE PUT….Y EN A MARRE DE SE FAIRE ENC…BORDEL !!!!

Domi : je dois reconnaitre que les catalans savent jouer au rugby (NB : aucun rapport avec le match, c’est une réflexion générale qu’il avait envie de faire depuis longtemps)

Tass : au début ça plaque, après on en prend comme aux boules !

Coach Lolo : ouais, ta gueule Tass, je dirai plutôt que nonobstant le projet de jeu plaqueur/ plaqué, debout/assis, croisé/direct qu’on veut mettre en place, on a péché par manque de lucidité sur les troisièmes ballons…on va travailler ça jeudi.

Tass : mais si on plaque pas….comme aux boules

Coach Lolo : ouais c’est ça…

Olivier : Je crois que je suis un génie du jeu…

Didier cancoillote : match match match ok mais n’oublions pas le fromage !

 

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

  genealogie-a-la-fete-des-associations-de-mauguio-34-illu-l.jpg      genealogie-a-la-fete-des-associations-de-mauguio-34-illu-l.jpg      genealogie-a-la-fete-des-associations-de-mauguio-34-illu-l.jpg       ecusson-180.png
bandeau  des sponsors en construction

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×